À BRUXELLES. FANZINE RÉSOLUMENT ÉPIQUE ET POÉTIQUE

mardi 14 mars 2017


















En ce moment, le Zeehond travaille sur un numéro à propos des terrils. Ironie de l'histoire, on pensait faire quelque choses sur les protubérances en surface et on se retrouve à sonder les profondeurs du collectif et de la collectivité. À se demander ce qui se trame dans les monticules, les accumulations, les amas ; ce qu'ils ont recouvert ; ce qui les recouvrira. Un numéro placé sous le signe de la trace, de l'empreinte, mais aussi de la prospective, de la science-fiction, des ruines. Ci-dessus, des monotypes de Fred Franke.